La posture du cadavre (Savasana)

savasana

La posture du cadavre (Savasana) est une posture de yoga qu’on pratique à la fin d’une séance afin de prendre le temps d’intégrer tous les changements corporels, mentaux et émotionnels qui ont eu lieu pendant la pratique des postures.

En effet, on dit souvent que les différents mouvements d’ouverture, d’étirement et de contraction effectués dans les postures servent à relâcher les tensions afin d’avoir un corps détendu pour entrer plus facilement dans un état méditatif lors du Savasana.

C’est probablement la posture la plus simple à réaliser car on est simplement allongé sur le dos et paradoxalement c’est aussi une des plus difficiles car quand on est confronté au silence et à l’inactivité notre esprit vagabonde.

Quels sont les bienfaits de la posture du cadavre ?

Si vous prenez le temps d’effectuer la posture du cadavre (Savasana) à la fin de chacune de vos pratiques de yoga, cela pourra potentiellement vous aider à :

  • Favoriser la relaxation musculaire
    Pendant un cours de yoga dynamique, le corps se réchauffe et le rythme cardiaque s’accélère. Cette posture encourage à laisser le temps au corps de se détendre, au rythme cardiaque de ralentir et à la respiration de devenir plus lente et profonde.
    Cet état physique active le système nerveux parasympathique ce qui favorise la détente et la relaxation.

  • Apaiser le mental et être pleinement conscient
    Cette posture invite à être à l’écoute de soi et à observer ses pensées afin de mettre plus de conscience dans ce que l’on fait.

    Et c’est justement pour cela que c’est une posture complexe. En effet, quand on est dans la posture du cadavre (Savasana,) allongé à ne rien faire sur son tapis, c’est souvent à ce moment-là que notre esprit commence à s’agiter et de nombreuses pensées nous viennent à l’esprit (est-ce que j’ai bien fait ceci ou cela, qu’est ce que je vais manger ce midi, qu’est ce que je suis en train de faire de ma vie, …).


    Dans cette posture, il est essentiel de ne pas se juger.
    Autrement dit, ce n’est pas parce que votre esprit vagabonde d’idées en idées que vous faites mal la posture. Par contre, il faut essayer, du mieux que vous pouvez, de ramener votre concentration sur votre respiration (ou autre) à chaque fois que votre esprit vous embarque quelque part afin d’apaiser votre mental.

Comment faire la posture du cadavre ?

  1. Allongez-vous sur le dos, bras légèrement écartés sur le côté avec les paumes de mains vers le ciel.

  2. Etirez vos cervicales comme si vous cherchiez à tirer votre tête vers l’arrière et détendez tous les muscles de votre corps.

Ressentez votre corps s’ancrer de plus en plus lourdement dans le sol au fil de vos respirations, vos hanches qui s’ouvrent, vos pieds qui se tournent vers l’extérieur, votre cage thoracique s’ouvrir, vos épaules s’éloigner l’une de l’autre et relâchez votre mâchoire et tous les muscles du visage.

Les variations de Savasana :

Il est possible de modifier la posture du cadavre (Savasana) pour apporter plus de confort dans la posture.

Dans cette posture le corps se refroidit car on est physiquement inactif, il peut donc être judicieux de se couvrir avec une couverture pour ne pas être dérangé par d’éventuelles sensations de froid.

Pour vous aider à vous détendre, vous pouvez placer un coussin pour les yeux sur vos paupières. Cela met un poids très léger sur les yeux ce qui est souvent apprécié et permet également de vous plonger dans le noir.

Si vous trouvez qu’être allongé sur le dos avec les jambes tendues est inconfortable, vous pouvez plier légèrement les jambes et placer un bolster de yoga sous vos genoux pour un appui plus moelleux.

Si vous avez la sensation que vos bras s’engourdissent, essayez de surélever votre tête en la posant sur un bloc de yoga.

Les contre-indications :

Il n’y a pas vraiment de contre-indication pour cette posture mais faîtes en sorte d’être le plus confortablement installé pour ne pas être gêné par des sensations corporelles désagréables.